Hot Paradise

Are you on the list ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 So much better than wanted. (Mathilde)

Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas Sinclair
NOS SACS SE REMARQUENT*
avatar

Nombre de messages : 37
Copyright : Frozen Kiwii
Love : Mathilde Lowell..Enfin. C'est pas réciproque mais bon.
Humeur : Ça peut aller.
Date d'inscription : 15/03/2008

Hot Paradise
Song: Soundgarder_Black Hole Sun
Hot DESIRE:
70/100  (70/100)
Peoples:

MessageSujet: So much better than wanted. (Mathilde)   Dim 16 Mar - 22:43

C'était le vendredi soir, Thomas se retrouvait une nouvelle fois tout seul pour passer la soirée. Personne n'avait organisé de partie, et il avait vraiment eu envie de vomir à l'idée de rester tout seul chez lui à rien faire. Il avait donc pris son courage à deux mains et s'était habillé convenablement pour pouvoir aller s'amuser un peu. Il regarda une seconde dans son agenda pour vérifier une dixième fois ce soir-là qu'il n'y avait rien d'organisé puis soupira, découragé. En route pour le Hibiscus, dans ce cas-là. Comme si c'était carrément un supplice pour lui d'y aller, puisque en général Thomas aimait assez l'ambiance des bars et y rencontrait souvent des gens qu'il connaissait. Mais ce soir-là, il ne savait pas trop. Un coup de blues probablement qui l'assenait comme d'habitude, mais pour faire bref il n'aimait vraiment pas le fait de s'y pointer tout seul, presque autant que de rester chez lui à ne rien faire. Mais s'il voulait espérer passer une soirée agréable, il fallait bien faire quleque chose, non? Et ce fut ce qu'il fit. Attrappant son Blackberry Curves, le dernier modèle avec toutes les fonctions impossibles et complexes qu'il ne comprenait qu'à moitié, il prit les clés de sa voiture et se dirigea vers la porte de son appartement, découragé. Il sortit calmement de l'immeuble, espérant une dernière fois rencontrer là-bas des gens qu'il connaissait, puis se dirigea vers le stationnement, entrant dans sa voiture. Il finit par démarrer pour se diriger vers l'Hibiscus.

Il avait attendu toute la journée que celle-ci soit finie, mais à ce moment-là, c'était ironique à quel point il aurait préféré travailler (même si ce qu'il faisait n'était pas particulièrement énorme) qu'être tout seul ce soir-là. Lorsqu'il arriva finalement au bar, il se stationna et passa lui aussi dans la file de personnes qui attendaient tous impatiemment de passer et entrer pour faire la fête. Plusieurs étaient entre amis, d'autres en couples. C'était vraiment lourd, lui qui était tout seul. Il poussa un soupire découragé lorsqu'il fut entré et s'assit au bar, commendant un martini dry. Il aimait bien ce style de drink, allez savoir pourquoi. Certains préféraient prendre des trucs de 'durs' genre de la vodka pure feu, mais lui aimait les mélanges fruités qui plaisaient généralement aux femmes. Il demanda tout de même pas d'olive, mais l'homme ne sembla pas comprendre et lui en mis tout de même une. Il roula les yeux et fit comme si rien n'était arrivé, puis regarda les gens qui étaient là tout autour de lui. Certains dansaient plus loin, d'autres étaient assis à des tables et bavardaient. De nombreux petits couples semblaient dans leur monde, ce qui l'énervait et le rendait vachement dépressif à la fois, puis il réalisa à un moment qu'il avait vraiment besoin de se trouver une occupation avant de mourir d'ennui. Et qu'est-ce qu'on fait dans un bar lorsqu'on n'a vraiment rien à faire? Soit on tombe ivre mort, ou on discute avec le barman. Faisant tapoter ses doigts sur le bar, Thomas fit comme si de rien n'était pour entâmer une sorte de conversation avec le vieil homme, mais celui-ci ne semblait pas vraiment du genre à vouloir parler et l'ignora tout bonnement. C'était plutôt nul comme soirée, pour tout dire, et ça lui faisait vachement penser à sa mère. Celle-ci ne semblait pas décoller de son esprit dans des moments pareils. Les gens qui l'ignoraient, c'était ce qu'il détestait le plus. Il n'était pas un mouton, mais aimait bien avoir des moutons. Et là, personne en vue qu'il ne connaissait ne semblait arriver... Sauf une personne. Il fronça les sourcils, croyant d'abord à une hallucination. Il ne rêvait pas...Mais qu'est-ce que Mathilde faisait ici?

Enfin, elle avait bien entendu le droit de venir, le bar était à tout le monde, mais il ne comprenait vraiment pas ce qu'elle pouvait bien faire ici...toute seule. Ce n'était pourtant pas le genre de fille (du moins, il supposait) à traîner toute seule dans un bar et il ne voyait bel et bien personne l'accompagner. Devait-il aller la voir ou passerait-il pour un imbécile s'il faisait ainsi? Devait-il s'arranger pour qu'elle le remarque et vienne le voir? Il n'était pas con, il savait très bien qu'elle voudrait probablement bien discuter avec lui. Après tout, ce n'était pas parce qu'elle ne l'aimait pas qu'elle le détestait forcément... Tant pis. Il se lança. Thomas se leva et se dirigea vers la jeune femme qui était non loin du bar. Il lui sourit et la regarda avant de lui dire, tout bonnement :


"Hey, qu'est-ce que tu fais toute seule ici ? C'est presque à croire qu'on se suit dis!"

Bon. C'était assez ordinaire comme début de conversation, mais tout de même, il fallait commencer quelque part. Il lui fit un petit clin d'oeil avant de poursuivre, l'invitant à se joindre à lui, parce que tant qu'à passer la soirée tout seul aussi bien la passer avec Mathilde, qui était tout de même il fallait l'avouer au-delà de ses attentes en matière de personne qu'il voulait rencontrer. Il pointa une table libre à la jeune femme, continuant à parler.

"Tu veux te joindre à moi? Enfin, à moins que tu attendes quelqu'un..."

Son regard bleu se posa un instant sur le visage aux traits fins de la jeune femme devant lui et il détourna le regard, observant les gens dans la salle, cherchant des yeux un type qui pourrait possiblement accompagner Mathilde. Il ne trouva personne et finit par simplement attendre un refus, parce qu'il se doutait qu'elle ne voudrait certainement pas passer la soirée avec un collègue de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde Lowell
Shakespeare s'amuse de sa MUSE*
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 30
Copyright : Mouaaaaaaah
Love : Louis GUIHARS ?
Humeur : Fola Fola
Date d'inscription : 08/03/2008

Hot Paradise
Song: Pumkin Soup . Kate Nash
Hot DESIRE:
100/100  (100/100)
Peoples:

MessageSujet: Re: So much better than wanted. (Mathilde)   Mer 19 Mar - 22:30

21h00 . Mathilde était affalée dans le divan de son appartement, presque recouvertes de coussins en velours qui lui tenaient chaud. Elle était devant la télé depuis une bonne heure et elle ne cessait de zapper. Malgré les centaines de chaîne qu’elle possédait, elle n’avait trouvé aucun programme d’intéressant à regarder et ça la désolait. Ca devait bien faire trois mois qu’elle n’avait pas eu une journée à elle et il fallait croire qu’elle avait totalement oublié ce qu’elle faisait d’habituellement lorsqu’elle avait un peu de temps libre. La jeune femme s’arrêta sur une chaîne française qui lui remémorait des souvenirs de sa jeunesse. La France lui manquait souvent. C’était un pays magnifique doté d’un charme fou. Et que l’on soit en pleine campagne ou en centre ville, les paysages étaient d’une beauté impressionnante. Seulement, Mathilde avait désormais toute sa vie à Los Angeles et elle ne se voyait pas quitté sa région d’adoption ainsi que ses amis pour retourner dans un pays dont elle ne parlait presque plus la langue !

« Et tout de suite, une page de publicité... »
« Pff, ça n’a pas changé ! » pensa la jeune femme.

Mathilde prit une pomme à moitié entamée qu’elle tenait dans sa seconde main puis la finit. Déconcertée par les horreurs que diffusaient la télé, elle préféra mettre son poste en veille. Elle resta ensuite pendant quelques minutes, silencieuse, le regard vide, à laisser divaguer son esprit. Le silence qu’offrait la pièce lui faisait un bien fou. Ces temps-ci, entre la cadence de son travail et les nombreuses soirées qui s’enchaînaient, elle n’avait pas eu une seconde pour reposer ses pauvres oreilles. Revenant à la réalité, Mathilde se leva difficilement du divan. Elle contempla l’état déplorable dans lequel elle était et désireuse de se faire belle pour sa soirée, elle s’aventura dans la salle de bain. Là, elle fila dans la douche puis elle fit couler l’eau brûlante sur son corps pendant de nombreuses minutes. Une fois sortie, elle enfila une robe souple noire et l’attacha non sans mal dans son dos. Mathilde remonta ensuite quelques unes de ses mèches dorées qu’elle attacha à la va vite. Elle laissa le reste de sa chevelure tomber en cascade sur ses épaules. Elle appliqua une touche de maquillage à son minois, puis après avoir observé son profil dans son miroir, elle quitta la salle de bain.

Dans l’entrée jonchait son sac ainsi qu’une paire de ballerine noire qui ferait l’affaire. Elle prit le premier, vérifiant que toutes ses affaires habituelles étaient présentes puis elle enfila ses chaussures. Elle attrapa également une veste noire et ses clés qui traînaient depuis la veille sur l’un de ses meubles. Enfin prête, elle franchit le seuil de la porte d’entrée en direction l’Hibiscus, son bar préféré. La jeune femme n’avait rien prévu de particulier, mais elle détestait rester seule chez elle un vendredi soir. Sans doute un trouble du comportement qu’elle avait contracté à cause de son train de vie. Elle s’arrêtait donc en général dans le bar le plus prisée de la ville. De la sorte, elle trouvait toujours quelqu’un qu’elle connaissait avec qui discuter.

A peine avait elle fait un pas dehors qu’elle fut assaillit par l’air frais du soir. Elle respira à plein poumon puis elle scruta la rue dans l’espoir de trouver un taxi. Evidemment, à une heure pareil, ce n’était pas ce qui manquait. Il lui suffit de faire un signe de la main au plus proche pour qu’il s’arrête. Elle s’y engouffra rapidement retrouvant ainsi une chaleur agréable. Il ne lui fallut qu’une dizaine de minutes pour atteindre l’Hibiscus. Mathilde sortit de la voiture et fendit la foule agglutinée devant l’entrée. Toute la cohue discutait inlassablement de leurs problèmes personnels. La jeune femme n’y fit pas plus attention, elle se mêla à la foule pour atteindre l’entrée et elle entra dans le bar. Alors qu’elle allait s’asseoir à une table dans un coin tranquille, lorsqu’elle aperçu Thomas Sinclair, l’un de ses collègues de travail.


« Je ne fais rien de spécial, j’aime juste cet endroit quand je m’ennuie. Mais je te retourne la question. » lui répondit-elle tout sourire lorsqu’il lui adressa la parole.
« Et oui, je me joindrais volontiers à toi. Je suis, ou du moins j’étais, seule ce soir. » relança-t-elle.

_________________

Moon River, wider than a mile,
I'm crossing you in style someday
Oh, dream maker, you heartbreaker,
Wherever you're going I'm going your way
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hot-paradise.bbactif.com
 
So much better than wanted. (Mathilde)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-art] Wanted bionicle
» [jeu mathieu] Bang ! (nouveau nom de wanted !)
» Madame Mathilde
» Contreseings des Seigneuries issues de mérite
» L'Histoire du Dauphiné par Urbs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hot Paradise :: WALK ON THE STREET OUEST :: • Hibiscus-
Sauter vers: